Photograslide Accueil10

« Exploring Cinéma, cent ans de jeunesse » (E*CCAJ)

Le DFF (Deutsches Filminstitut & Filmmuseum) à Francfort-sur-Main (Allemagne) met en œuvre pour la première fois un projet ERASMUS + : Exploring Cinéma, cent ans de jeunesse. E*CCAJ rassemble un consortium d'institutions culturelles et d'écoles d'Allemagne, de France, de Bulgarie et du Portugal, ainsi que les universités Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et l’Université de Brême.

Ce nouveau projet a pour visée d’élargir et d’approfondir le programme éducatif français "Cinéma, cent ans de jeunesse" (CCAJ), mené depuis plus de 25 ans par le cinéaste et théoricien du cinéma Alain Bergala, avec la responsable pédagogique Nathalie Bourgeois, en lien avec un réseau international de partenaires.

Les écoles participantes ont été sélectionnées en fonction des objectifs de diversité et d'inclusion du programme Erasmus+. Dans chacun des quatre établissements (IGS Herder à Francfort - Allemagne, ObU Neofit Rilski à Dermantsi - Bulgarie, Collège Thomas Mann à Paris - France, Escola Secundária Marquês de Pombal à Lisbonne - Portugal), un tandem composé d'un(e) enseignant(e) et d'un(e) cinéaste travaillera avec un groupe d’élèves sur une question esthétique de cinéma au cours des années scolaires 2022/23 et 2023/24. Les présentations des films réalisés en atelier seront organisées à Paris (été 2022), Francfort (été 2023) et Lisbonne (été 2024). D'autres élèves venus de onze pays à travers le monde les rejoindront.

Ce nouveau projet Erasmus+ ambitionne d'organiser une réflexion sur le programme traditionnel et prestigieux Cinéma, cent ans de jeunesse, en concertation avec deux universités. C’est aussi l’occasion pour les participants de questionner l’évolution pédagogique de ce programme. Un « Digital Lab », en synergie avec le site de ressources du CCAJ, favorise le partage des réflexions et l’échange des expériences entre les enseignants. Une publication est prévue pour retracer l'histoire et la spécificité du programme et contribuer à sa diffusion et à sa reconnaissance ultérieure.

L’objectif est de permettre à d’autres acteurs de l’éducation artistique et culturelle (institutions européennes, enseignants… ) qui partagent les mêmes objectifs d’inclusion de profiter durablement des résultats du projet.

Les partenaires actifs d'E*CCAJ sont le DFF - Deutsches Filminstitut & Filmmuseum, Francfort-sur-Main, le collectif Arte Urbana (Bulgarie), Os Filhos de Lumiere - associacao cultural (Portugal), l'université de Brême et l'université Sorbonne Nouvelle à Paris.  « Exploring Cinéma, cent ans de jeunesse » est soutenu par ERASMUS+ et la fondation BHF Bank.

Bloc Logos Erasmus Vert
                           

 

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3   

La Sorbonne Nouvelle est un acteur scientifique et culturel majeur à Paris : elle articule une offre de formation pluridisciplinaire à forte qualification et des activités de recherche multiples, centrées sur les langues, les lettres, les sciences humaines et sociales, les arts et les médias. La collaboration entre un lieu d'expérimentation sur les langues et les arts, en particulier le cinéma, et un espace d'expérimentation autour de la formation du regard et de la pédagogie de la création, paraît d'autant plus fructueuse.

Cette contribution sera établie au sein du département Cinéma et Audiovisuel de l’UFR Arts et Médias. Ce département est étroitement lié à l'histoire du Cinéma, cent ans de jeunesse, Alain Bergala – qui a co-créé le programme avec Nathalie Bourgeois – ayant été maître de conférences dans cette université. Il a également mis en place, en 2007, une formation professionnelle intitulée : « Didactique de l’image : création d’outils pédagogiques et art de la transmission » au sein du master Cinéma et Audiovisuel pour former des étudiant.e.s à l’éducation au cinéma. Ainsi, notamment avec l’aide du parcours Didactique de l’image, mais également en étroite collaboration avec le laboratoire IRCAV, Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel, les enseignants-chercheurs impliqués ont d’excellents leviers pour avancer dans l’exploration du Cinéma, cent ans de jeunesse.


Uni Logo Web RGB

Université de Brême   

L'Université de Brême (Universität Bremen) contribue - en coopération avec l’Université de la Sorbonne Nouvelle - à évaluer l'impact de l'éducation esthétique réalisée dans le cadre du programme Cinéma, cent ans de jeunesse, et à participer à la réflexion sur son évolution.

Cette participation sera basée à l’IKFK (Institut für Kunstwissenschaft–Filmwissenschaft–Kunstpädagogik : Institut de l'art - du cinéma - et de la pédagogie de l'art), qui forme des étudiants dans les domaines des sciences de l'art, des études cinématographiques et de l'éducation artistique, ainsi qu'au ZeMKI (Zentrum für Medien-, Kommunikations- und Informationsforschung : Centre des recherches en médias, en communication et information) qui gère la recherche dans le champ du cinéma et des médias, entre autres sous un angle esthétique et historique.

L’université de Brême a été l'une des premières en Allemagne à intégrer le cinéma - dans sa dimension esthétique et historique - à l'enseignement des futurs professeurs d'art et autres acteurs du secteur de la Culture. En outre, dans les 15 dernières années, elle a contribué à établir une recherche sur la transmission du cinéma en Allemagne, notamment avec une série de publications – traduction allemande de l'Hypothèse cinéma d'Alain Bergala (Kino als Kunst, 2006), Learning from the cinema, International perspectives on film education (ed. Bettina Henzler, Winfried Pauleit et al. 2010), Filmästhetik und Vermittlung (Bettina Henzler, 2013) : étude de l’approche esthétique de l’éducation au cinéma présentée dans l'Hypothèse Cinéma (2002), à l’œuvre dans l'experience du Cinéma, cent ans de jeunesse.